Sortir de l'histoire officielle

     



La révolte de Mme Montjean et 14 juillet

L'ordre du jour

La guerre des pauvres



La révolte de Mme Montjean et 14 juillet

Le point commun de ces 2 livres est de parler et faire parler, sinon des moins que rien, au moins des gens de peu. Ceci et leurs éditions proches pendant la rentrée 2016 ont motivé le Monde des Livres à publier l'article ci-dessous.

Arlette Lafarge et Éric Vuillard : « Faire entendre quelque chose du silence du grand nombre »


De larges extraits dans : http://asso-maisondelaculture.fr/lhistoire ...
En pdf : vuillard farge le monde

La révolte de Mme Montjean

Les dernières phrases du livre en disent beaucoup sur les ambitions de l'historienne : « L'histoire n'est pas de savoir décrire les mille et un repas d'huîtres des Montjean, ni la couleur du « Rouge aux joues » de Mme Montjean, mais de s'insinuer dans les gestes et les intentions les plus subtiles que vivent les uns et les autres, afin que ne soit plus employée la phrase si fréquente énoncée à propos des moins aisés : « ces gens-là ... » Ce sont des « agissants » dont la présence, les gestes et les mots déroulent une histoire qu'en fait nous ne prenons guère le temps de raconter dans l'infinie diversité de ses jours. Walter Benjamin aimait reprocher cela à l'histoire. »

14 juillet


"Entre l'histoire de la littérature et l'histoire politique il y a une forme d'adossement ... parce-que la Révolution française a eu lieu ... qu'une littérature est possible"
Sortir de l’anonymat les "petits" acteurs de l'évènement, en faire la littérature et nous sommes enfin touchés"
"pas une Bastille vue du ciel mais une Bastille d'en bas"
"Donner de la chaire, d'incarner ... c'est cela raconter ce qui n'est pas écrit"
"s'appuyer sur les relations qui ont été les plus écartées ou méprisées ... les relations des gens les moins importants"
"2 patrons qui baissent les salaires pour suivre les lois du marché ; ouvert par un un accord de libre-échange entre la France et l'Angleterre. Un ministre des finances suisse qui spécule sur la dette ..."

Propos tirés de : Entretien avec Éric Vuillard
Entretien avec Éric Vuillard

Du même auteur prix Goncourt 2017

Sur un autre sujet, un récit, entre autre, sur la rencontre des grands industriels allemands et Hitler
https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/lor...


Retour aux révoltes pour cet auteur La guerre des pauvres
https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature/la-guerre-des-pauvres

«1524, les pauvres se soulèvent dans le sud de l’Allemagne. L’insurrection s’étend, gagne rapidement la Suisse et l’Alsace. Une silhouette se détache du chaos, celle d’un théologien, un jeune homme, en lutte aux côtés des insurgés. Il s’appelle Thomas Müntzer. Sa vie terrible est romanesque. Cela veut dire qu’elle méritait d’être vécue ; elle mérite donc d’être racontée.»

Pour une documentation plus complète sur cette guerre paysanne :
Thomas Münzer ou la guerre des Paysans de Maurice Pianzola